Soledad Bravi, dessins originaux à la vente, Woody Kids Galerie
Soledad Bravi, dessins originaux, Woody Kids Galerie

Soledad Bravi

Dessins originaux, photographies etc...

Du Street Art dans son salon !

Les dernières trouvailles de la Woody !

the blind street art woody galerie etre aveugle

The Blind développe depuis plusieurs années un concept artistique novateur: le graffiti pour aveugle, en investissant la ville à l’échelle des murs. Son travail est né de l’envie de rendre visible et lisible le graffiti au plus grand nombre. Il développe alors une vision sociale de l’art, où voyant et non voyant ont mutuellement besoin l’un de l’autre, pour pouvoir accéder à l’oeuvre et la comprendre. Son art visuel en trois dimensions prend place sur les monuments et façades d’immeuble; lieux de passage et de grande visibilité. A travers sa pratique, il cherche à sortir le braille de son format et de sa forme classique, pour lui donner une visibilité à plus grande échelle, passant de celle du doigt à celle de la main. Ce qui prime dans son travail est donc l’interrogation, la curiosité et les questionnements que soulève la vue de ce type de lettrage. Comprendre le message inscrit sur le mur, nécessite d’avoir une clef de lecture et implique de rechercher le moyen de le déchiffrer, en d’autres termes connaître la logique des six points. Son travail in situ dans la rue prend en compte deux dimensions : le lieu et le message qui se donnent mutuellement du sens. Ainsi le message inscrit sur le mur est toujours fonction du lieu sur lequel il décide d’apposer son braille. Les messages inscrits sont toujours ironiques et provocateurs.

 

• Sa technique est caractérisée par le collage de demi-sphères de plâtre sur des marques réalisées au préalable à l’aide d’un pochoir et d’une bombe de peinture, matérialisant ainsi l’alphabet braille.

"Être Aveugle", The Blind, 100 cm x 130 cm, Technique mixte sur toile + sphères de plâtre, 2015, 1000 €.

oré street art woody galerie
Oré street art woody galerie

«Peindre la ville de nos mille utopies aux cent couleurs ». Oré, installé en Normandie, débute le graffiti en 1989. Après 10 ans d’activisme graffiti, il découvre lors de voyages au Mexique le mythique serpent à plumes précolombien, Quetzalcóatl, qui va devenir un élément central de son univers pictural. Début 2010, paraît le livre «J’irai taguer sur vos tombes» (Éditions LSAA) qui retrace ses principales étapes artistiques. On peut voir son Quetzalcóatl taillé en bois, puis collé, sur les murs aux six coins de l’hexagone (Paris, Lille, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Lyon...) et à l’international (Athènes, Barcelone, Berlin, Bilbao, Bruxelles, Hambourg, Mexico, Vancouver). Il peint régulièrement des fresques dans le cadre de commandes officielles, et expose ses oeuvres sur toiles en France ainsi qu’à l’étranger (Allemagne, Grèce, Espagne, Belgique). Il transmet également la passion de son art dans le cadre d’ateliers découverte auprès de tous types de publics.

 

• Fin octobre 2016, son Chat poché, félin noir aux yeux verts, est de retour dans les rues de Caen.

 

• Aussi adepte du Land Art, Oré inscrit à l’aide de pierres l’éclair de Zeus surmonté de son blase sur une surface de plus de 50 mètres carrés sur le plateau des Muses en Grèce au pied du mont de l’Olympe.

Graffhity Story N°13, Oré, 70 x 70 cm, Technique mixte sur toile, 2014. 600 € 

Graffhity Story N°12, Oré, 50 x 50 cm, Technique mixte sur toile, 2016. 500 €

 
Pablito Zago street art woody galerie

Pablito Zago, artiste pluridisciplinaire, évolue dans le street art avignonnais. Il croise l’univers urbain et le monde de l’enfance avec un savant mélange dans lequel il amène de la couleur, du rêve et de l’espoir dans un monde gris, triste et où la crise se fait ressentir. Son style graphique s’inspire beaucoup de l’illustration pour enfants ainsi que de la bande dessinée américaine underground telle que celle de Daniel Clowes ou Charles Burns. Il puise également son inspiration dans les arts traditionnels issus de plusieurs continents et s’inspire plus particulièrement des masques asiatiques et africains. Autodidacte, il ne favorise aucune technique en priorité, l’important étant pour lui le fait de dessiner. Il en va d’ailleurs de même au niveau de la couleur, le jeune artiste faisant osciller sa peinture entre le noir & blanc et l’utilisation de couleurs flashes, pop et enfantines, comme le démontre par exemple ses oiseaux pop acidulés graffés dans les rues d’Avignon ou bien encore sa série Behind the mask, une œuvre collaborative réalisée avec des jeunes peintres du quartier à l’occasion du festival K-Live à Sète dans le sud de la France.

 

• En décembre 2105 il réalise une fresque de 850 mètres carrés sur la façade du building français de Microsoft.

 

• En 2012 il co-produit et présente la Web série «Wall Trip » : l’aventure de trois potes dans un van qui partent à la rencontre de street artists en France et en Belgique.

 

• Pablito Zago qualifie lui-même son style de «Dessins pour grands enfants névrosés».

Bird, Pablito Zago, Technique mixte sur bois, 2016, 70 cm x 105 cm, 1200 €

© 2017 Woody Galerie. All rights reserved.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Oré Graffhity Story N°12